Mots clés pour Price Earning Ratio : PER :
Price Earning Ratio : PER

Price Earning Ratio : PER

Le Price Earning Ratio : PER

Le PER est un indicateur très utilisé dans l’analyse boursière permettant d’évaluer la cherté d’une action par rapport à son secteur. Couramment appelé PER, il est également nommé << ratio cours sur bénéfice >> ou encore << coefficient de capitalisation des résultats >> mais la finalité reste la même.

Pour calculer le PER, le principe est de diviser la capitalisation boursière par le résultat net. Il est également possible d’obtenir le PER en divisant le cours d’une action par le BNA (bénéfice net par action).

Les analystes utilisent généralement les résultats de l’exercice fiscal terminé pour établir le PER mais ils peuvent également utiliser des données partielles ou futures :

– PER glissant : Utilisation des résultats trimestriels
– PER projeté : Utilisation des résultats prévisionnels basés sur un consensus

Principe du PER

Le PER permet d’évaluer la cherté d’un titre aux prix des titres concurrents. La règle est : plus le PER est faible, plus l’action est considérée comme bon marché et sous-valorisée. Au contraire, un PER élevé peut indiquer une spéculation des investisseurs sur l’anticipation de bons résultats futurs.

N/A Le ratio indéfini indique que la société ne fait pas de bénéfice ou subi des pertes.
0 à 10 Un PER sous 10 correspond à une action sous-évaluée ou des bénéfices bientôt en baisse.
10 à 17 Le PER d’une entreprise située dans cette tranche est considéré comme normalement valorisé.
17 à 25 Un PER au-dessus de 17 correspond à une surévaluation et/ou spéculation d’une action sur les bénéfices à venir.
Plus de 25 Très courant dans les années 2000, forte spéculation voir bulle spéculative sur une action ou secteur sur l’augmentation des bénéfices.

Exemple de calcul d’un PER

Réalisons un exemple de calcul du PER sur l’entreprise Total.

Total a publié un résultat net en 2011 de 11,35 Milliards d’euros et met à disposition aux investisseurs 2,365.919.246 de titres en circulation. Fixons un cours à 40 euros pour notre exemple.

La capitalisation boursière est de 94,6 Milliards d’euros (2,365.919.246 X 40).
Le bénéfice net par action est de 4,79 euros (11,350.000.000 / 2,365.919.246).

Le PER de la société Total est de 8,35 (94,600.000.000 / 11,350.000.000) ou (40 / 4,79). En d’autres termes, la société vaut en bourse 8,35 fois son bénéfice pour l’année. Cela signifie également que si la distribution et les bénéfices restent stables, il faudra 8,35 années à l’investisseur pour se rembourser.

Dans notre exemple, la valorisation du titre Total est sous-valorisée par rapport aux bénéfices publiés.

Pour aller plus loin dans notre calcul; considérons que le bénéfice de l’année suivante soit divisé par deux et passe à 5,67 Milliards d’euros, le PER sera multiplié par deux et serait alors à 16,70.

Quelques limites du PER

L’utilisation seul du Price Earning Ratio ne suffit dans l’analyse d’une entreprise. En effet l’indicateur donne un aperçu rapide d’un prix d’une action par rapport à son état de santé mais des éléments importants restent à contrôler.

En effet, le PER ne tient pas compte de l’endettement qui peut, à moyen terme avoir un impact sur les marges (coût de la dette) et les dividendes. La trésorerie est également un indicateur important qui n’entre pas dans le calcul du Price Earning Ratio.