Accueil Analyse Reprise de l’emploi aux USA ? Analysons le taux d’emploi…

Reprise de l’emploi aux USA ? Analysons le taux d’emploi…

175
0
Courbe du chômage aux USA, du taux d'emploi et d'acticvité
Courbe du chômage aux USA, du taux d'emploi et d'acticvité

Reprise du taux de chômage, pas du taux d’emploi…

C’est en tout cas ce que laisse penser certains indicateurs économiques moins médiatisés concernant l’évolution du taux de chômage, encore en baisse aux États-Unis pour ce mois de décembre. C’est en effet à 6,7% de la population active que s’inscrit le taux de chômage pour le mois de décembre 2013 marquant ainsi un plus bas depuis octobre 2008.

Cette (relative?) bonne nouvelle est cependant à remettre en perspective. Car nous faisons régulièrement allusion au taux de chômage, mais un autre indicateur moins connu vient assombrir ce si beau tableau, il s’agit du taux d’emploi, où simplement le rapport entre la population dite en âge de travailler et l’emploi réel.

Le taux de chômage, une bombe politique

Le taux de chômage est devenu le sujet sensible dans les plus hautes sphères aux États-Unis. C’est en 2013 que le président de la Réserve Fédérale a décidé de mettre au centre de ses préoccupations le taux de chômage dans ses prises de décisions sur la politique monétaire. Et c’est probablement ce principal catalyseur qui rend tous les économistes et investisseurs désormais très vigilants face à cette donnée.

Et si cette statistique tend à s’améliorer avec le temps, cet indicateur révèle, par d’autres moyens ses faiblesses. Le taux d’emplois est en effet la donnée crucial pour analyser la situation économique d’un pays, et celle-ci est en chute libre depuis quelques année aux États-Unis. Simplement parce que les Américains, découragés par le système de recrutement, ne s’inscrivent plus et ne figurent plus dans les statistiques et donc dans le taux de chômage.

Courbe du chômage aux USA, du taux d'emploi et d'acticvité
Courbe du chômage aux USA, du taux d’emploi et d’acticvité

Ce graphique matérialise mes propos. L’année 2008/2009 marque le tournant et la << manipulation >> de la statistique. Si le taux de chômage baisse de manière tangible, le taux d’emploi ainsi que le taux d’activité ne suit pas son cours normal. Cela signifie que la population Américaine serait démographiquement en décroissance depuis 2008, à en juger la courbe bleu ciel…

Je vous propose une définition du taux d’emploi pour y voir plus clair…

Le taux d’emploi est la proportion de personnes disposant d’un emploi parmi celles en âge de travailler (15 à 64 ans)

Le taux de chômage et la bourse ?

Le taux de chômage est devenu, je vous le disait plus haut un indicateur boursier très puissant. Celui-ci impact directement l’humeur des marchés traduisant d’éventuelles manœuvres de la part de la Réserve Fédérale.

Une baisse du taux de chômage traduisant une possible réduction d’achats d’actifs par la FED peut avoir un impact défavorable sur les cours de bourse alors qu’à l’inverse, une mauvaise nouvelle sur le front de l’emploi traduit directement un soutien toujours aussi important de la FED à l’économie Américaine.