Mots clés pour Escompte : Aucun

Escompte

binck.fr

 

Opération par laquelle une banque, moyennant taux d’intérêt, avance le montant d’un effet de commerce à son bénéficiaire puis recouvre la créance au terme indiqué sur le document.
Il s’agit d’un moyen d’émettre de la monnaie en contrepartie de « crédits à l’économie ».

Jusqu’à la fin des années soixante (en France), les établissements financiers pouvaient se refinancer auprès de la banque centrale en lui vendant les effets (réescompte) pour leur valeur nominale diminuée d’un  » taux d’escompte « . De celui-ci, véritable coût de la matière première des banques, dérivaient tous les taux d’intérêt pratiqués sur le marché. De plus en plus réservé à des effets spécifiques, le réescompte a progressivement disparu des pratiques financières.