Mots clés pour Les volumes :
Les volumes

Les volumes

Les volumes de transactions

Les volumes de transactions sont la somme des échanges de titres dans une unité de temps définie. Les bases de l’analyse technique incluent évidemment l’étude des volumes de transaction dans ses prises de positions et d’études graphiques.

Les volumes permettent souvent d’un simple coup d’œil d’avoir une vision sur la tendance actuelle, d’un niveau support ou résistance, de la confirmation d’une figure technique/chartiste sur les cours. Son approche est assez sommaire, mais cet indicateur reste l’un des plus fiables dans l’étude d’un graphique.

Traditionnellement, les brokers proposent l’indicateur sous forme de barres verticales sous les cours. Un chandelier représente une barre de volume. Il existe également une autre forme de représentation des volumes, les volumes par niveaux de prix. Dans ce cas, les prix sont représentés sur la gauche du graphique par des barres horizontales.

Les représentations des volumes

Ci-dessous, les deux formes de représentation des volumes sur un graphique boursier.

Représentation des volumes en barres
Représentation des volumes par niveaux de prix

Représentation d’un titre avec volumes

Étude d'un graphique en suivant le volume de transactions quotidiens.
Étude d’un graphique en suivant le volume de transactions quotidiens.

Étudions le graphique ci-dessus avec une représentation des volumes.

Le premier élément à constater est la moyenne mobile, dans notre exemple à 20 jours permettant de constater d’un coup d’oeil les niveaux anormalement élevés sur les cours. Tout dépassement de cette moyenne mobile doit interpellé l’analyste pour étudier ensuite les causes et surtout les conséquences. Cette moyenne mobile est franchie quelques fois avec parfois des mouvements plus importants que d’autres.

Intéressons nous à la première vague d’achat au mois de Juillet où les cours ouvrent par un GAP. Les volumes de transactions enregistrés sont deux fois plus important que la moyenne constatée, 1er niveau d’alerte. Les cours clôturent ensuite pratiquement au plus haut mettant fin à une petite dynamique baissière sur le titre. La conclusion est :

Le mouvement haussier est saint. La hausse s’est accompagnée d’un volume de transaction suffisamment important pour confirmer une nouvelle tendance.

Le deuxième niveau d’alerte est celui-ci baissier avec la rupture de la tendance précédente. Le dégagement du titre est important et dépasse même le niveau d’achat enregistré quelques séances plus tôt. La conclusion est :

La rupture de la tendance est confirmée par un vrai dégagement du titre. Ce dégagement se matérialise par un afflux vendeur pratiquement trois fois supérieurs à la moyenne des volumes enregistrés sur le titre.

Nous terminerons l’analyse du graphique par le dernier mouvement acheteur sur le titre, courant du mois d’octobre. Les cours enregistrent une hausse de pratiquement 15% sans constater une hausse des volumes. Cette hausse est donc à relativiser car le flot d’acheteur n’est pas en progression mais reste stable, la conclusion est :

Le mouvement haussier est constaté mais reste cependant à relativiser. En effet, les acheteurs ne sont pas suffisamment important pour maintenir une dynamique positive suffisamment durable sur les cours.

Bien entendu, l’approche de cet indicateur doit être combinée à une étude chartiste et fondamentale plus complète pour obtenir des signaux plus précis et fiable.