Mots clés pour La figure en tête et épaules ETE :
La figure en tête et épaules ETE

La figure en tête et épaules ETE

binck.fr

Présentation

La figure « épaule-tête-épaule » est sans doute la plus célèbre des figures chartistes. Une ETE se compose de trois sommets successifs avec deux petits sommets appelés « épaule » qui se situent de chaque côté d’un sommet plus haut appelé « tête ».

Elle est le plus souvent placée en fin de tendance haussière et annonciatrice d’un retournement baissier. Une ETE peut toutefois apparaître en cours de tendance baissière, celle-ce deviendra alors une figure de continuation. Sa durée de formation peut varier de quelques semaines à plusieurs mois.

Figure chartiste de retournement ETE

Comment trader la figure ?

Pour commencer, il est impératif d’identifier la ligne de cou.

La ligne de cou : C’est la droite qui supporte la formation de la figure. Elle est capitale pour déterminer l’objectif baisser. Elle n’est pas obligatoirement horizontale, elle peut être oblique (inclinaison doit être inférieure à 20 %)

Figure épaule-tête-épaule

Dès la cassure de la ligne de cou, la probabilité de baisse est très importante. La hauteur entre la tête et la ligne de cou constituera l’objectif baissier.

Voyons un exemple « épaule-tête-épaule » sur l’action Saft. Ici, l’objectif baissier de 8 euros a été rejoint rapidement.
Notons qu’un pullback sur la ligne de cou est possible n’invalide en rien la figure.

L’objectif théorique fixé ne constitue jamais une zone de résistance. Les cours peuvent poursuivre leur mouvement une fois atteint.

Les conditions pour valider la figure

Les traders non expérimentés détectent souvent de façon abusive ce type de figure. Pour être valide, une ETE doit impérativement avoir deux épaules de même tailles et une tête bien plus haute.

Bien souvent, les volumes sont importants lors de la formation de la première épaule et diminuent durant le reste de la construction de la figure.

 

Comment être certain de la baisse à venir ?

Les traders voulant se positionner à la baisse devront identifier trois caractéristiques afin d’accroître leurs chances de réussite.

  • La hauteur de la tête par rapport aux épaules : Pour une meilleure fiabilité, il sera préféré une figure présentant une tête avec une hauteur deux fois plus importante que ses épaules. La hauteur de la tête détermine l’objectif de baisse, plus celle-ci est importante plus l’amplitude baissière le sera également.

 

  • Le temps de construction de la figure : Plus la figure a été longue à se former plus sa fiabilité est grande. Les figure qui s’étendent sur des courtes périodes seront généralement moins fiables.

 

  • Des volumes qui décroissent au cours de la construction : La fiabilité de la figure s’accentue si les volumes d’échanges baissent tout au long de la formation de la figure. On peut constater des pics de volumes sur les sommets dont l’amplitude est décroissante au fur et à mesure que la figure se forme.

Probabilités sur la figure ETE :

>> Dans 95% des cas, il y a une poursuite du mouvement
baissier à la cassure de la ligne de cou
>> Dans 60% des cas, l’objectif de la figure est atteint une
fois la ligne de cou cassée.
>> Dans 45% des cas, un pullback intervient sur la ligne de cou

Conclusion:
Pour jouer une ETE, le trader vendra à découvert (VAD) dès l’enfoncement de la ligne de cou. Le trader se placera en position short (position vendeuse) sur la formation de la deuxième épaule.