Mots clés pour Le service de règlement différé – SRD :
Le service de règlement différé – SRD

Le service de règlement différé – SRD

Qu’est-ce que le SRD ?

Le Service de Règlement Différé fait appel à comme son nom l’indique, un dénouement des positions à la fin du mois boursier en cours.

Ce qui revient à dire, vous pouvez réaliser des opérations d’achats et ventes ou ventes et rachats (voir vente à découvert) sans avoir à puiser dans vos liquidités. Vous encaisserez vos plus value à la fin du mois boursier en cours où, à l’inverse vous seront déduits de votre compte les moins values réalisées sur la période.

Bien sur, l’emprunt de ces liquidités à crédit a un coût puisque vous ne disposez pas réellement de ces titres mais seulement par l’intermédiaire de votre courtier.

En conclusion, l’achat ou la vente de titre au SRD ne fait pas de vous le propriétaire de vos actions (à l’inverse de l’achat au comptant) mais un achat différé à crédit par l’intermédiaire de votre courtier.

Quelles sont les valeurs négociables au SRD ?

Le SRD n’est pas ouvert à toutes les valeurs de la côte. Il concerne cependant toutes les principales sociétés françaises côtées à Paris.

Pour être éligible au SRD, une action doit être suffisamment << active >> avec des volumes de transactions quotidiennes supérieures à 500 000 euros et une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard d’euros.

Des particularités existent également sur certaines valeurs qui n’autorisent que les achats au SRD mais refusent la vente à découvert, nous parlons de la notion << Long Only >> soit achat seulement. Cette règle est souvent appliquée pour les valeurs ne présentant pas les volumes nécessaires (ex : Eurodisney…).

Couverture et effet de levier

Le principal avantage du SRD est bien sur l’effet de levier. Découvrez les effets de levier disponibles avec le SRD :

 

Actifs détenus en portefeuille
Effet de levier maximal
Liquidités
5 fois le montant détenu
Obligations
4 fois le montant détenu
Actions françaises
2,55 fois le montant détenu

En d’autres termes :

– Si votre portefeuille de 2 000 € est consituté de 100 % de liquidités vous pouvez acheter ou vendre pour : 10 000 €

Dans l’exemple ci-dessus : 2 000 X 5 = 10 000 €

– Si votre portefeuille de 2 000 € est consituté de 50 % de liquidités et 50 % d’actions françaises, vous pouvez acheter ou vendre pour : 7 550 €

Dans l’exemple ci-dessus : 1 000 X 5 + 1 000 X 2,55 = 7 550 € +

– Si votre porfefeuille de 2 000 € est constitué de 40 % d’obligations, de 20 % d’actions françaises et 40 % de liquidités, vous pouvez acheter ou vendre pour : 8 220€

Dans l’exemple ci-dessus : 800 X 4 + 400 X 2,55 + 800 X 5 =8 220 €

Les modalités du SRD

Lorsque vous achetez ou vendez des titres au SRD, vous avez plusieurs posibilités lorsque la fin du mois boursier (liquidation) arrive :

Achat et ventes durant le mois boursier : Les plus ou moins values seront automatiquement créditées ou débitées sur vos liquidités

Ventes et achat durant le mois boursier : Les plus ou moins values seront automatiquement créditées ou débitées sur vos liquidités

Achats ou ventes :

Vous levez vos titres : Le courtier achètera vos actions au comptant sur vos liquidités au cours du jour de la liquidation à 16 heures.
Vous reportez vos titres : Votre ligne d’action est reportée au nouveau mois boursier. Cependant, le courtier doit vendre et racheter ou acheter puis vendre votre position et une plus ou moins values impactera vos liquidités.

Quelques exemples :

Achat de 200 titres total au SRD le 15 du mois boursier à un cours de 35 €.

D’après le calendrier boursier, le dernier jour de négociation est 23, et le cours est à 40 €, je peux alors :

Reportez mes titres : Mon courtier vendra mes 200 titres à 40,00 € et créditera une plus value de 5 € par action sur mes liquidités, ma nouvelle position sera : 200 titres à un cours d’achat : 40 €.

Je peux également :

Lever ma position : Je décide de lever ma position, soit d’acheter réellement sur mes liquidités les 200 titres total à un cours de 40 €

Les frais au SRD

Bien sur ces avantages ne sont pas gratuits. En plus des frais de courtage, les courtiers facturent des commissions de SRD qu’ils fixent librement (et qui sont en moyenne de l’ordre de 0,02 % du montant des positions prises).

Bien des différences existent entre les courtiers, analysez toujours avec attention les tarifs appliqués par rapport à votre fréquence de trading. (nombres d’ordres et durée des trades…)