Le cours de l’or au plus haut malgré le confinement

Le cours de l’or au plus haut malgré le confinement

Après avoir atteint des records à la mi-mai, l’or se maintient à la hausse, et ce, malgré cette crise sanitaire qui dure depuis quelques mois. En effet, le kilo de l’or a atteint 52410 € le 18 mai 2020, et même si la volatilité persiste l’or reste une valeur refuge en cette période de pandémie.

Une tendance à la hausse, mais la volatilité règne

En cette période anxiogène, la plupart des investisseurs redoutent la durée de la crise sanitaire et ces effets sur le long terme. Si pour le moment l’or est le métal précieux qui a su tirer son épingle du jeu, le cours de celui-ci reste toujours volatile. Lorsque l’on suit en temps réel, on peut se rendre compte que le cours de l’or sur 24h oscille énormément.

Les risques économiques bien présents

Les prévisions économiques mondiales sont assez sombres d’autant que la première économie mondiale table sur une nette hausse du taux de chômage de l’ordre de 25 %. Même si pour le moment, il est exclu un crack équivalent à celui de 1929, les taux d’intérêt conservent des niveaux relativement bas qui ne permettent pas de rémunérer les investisseurs.

Les inquiétudes proviennent également du fait que les endettements s’accumulent dans l’ensemble des pays durement touchés par la Covid-19. Et parce que la situation n’était pas assez compliquée, il faut aussi ajouter les tensions qui durent entre les Etats-Unis et la Chine.

L’or toujours considéré comme une valeur refuge

Malgré cela, les investisseurs considèrent toujours l’or comme étant une valeur refuge surtout en ces temps d’incertitudes sanitaires, politiques ou encore économiques. La vente de bijoux en or ayant largement chutée du fait des fermetures obligatoires des bijouteries s’est compensée par l’augmentation des ventes de lingots.

Mais les ventes de pièces d’or ont également connu une forte hausse et les particuliers y sont pour beaucoup, puisqu’il a été acheté près de 36 % de pièces en or de plus, par rapport à l’année 2019. Cette tendance se retrouve principalement dans les pays occidentaux.

La production d’or quant à elle chute

La hausse des ventes d’or contraste largement avec le niveau de la production, qui lui est en plein déclin, en effet, les réserves minières de la Chine et de la Russie ont été très largement perturbées par le coronavirus. La production a atteint son niveau le plus bas depuis ces 5 dernières années. Pour autant, les compagnies aurifères génèrent de gros bénéfices sur le premier trimestre de cette année, et ce, en raison de la hausse du cours de l’or.

Mots clés :